Hunger Games, en vrai.

 

6b9d47a5e0f93efd4a0772bd63278486_large

 

Une partie du monde profite des bienfaits de la technologie, à le temps de se consacrer à l’art, à son bien être personnel, à son apparence ou au “qu’en dira t-on” social et parfois, moral.

Tout cela, grâce aux fruits du labeur d’autre districts plus ou moins réglés, dont les ressources de hautes valeurs sont largement exploitées par quelques négociants grassement payés, laissant le reste de la population dans une certaine misère.

C’est presque comique si ce n’était qu’une quatrième de couverture d’un ersatz d’Hunger Games. Malheureusement, lorsque je prenais ma dose quotidienne de masochisme en lisant des articles de presse, il m’est difficile de ne pas résumer ma situation en ces termes:

Je suis un nanti. Mon soucis est mon salaire à la fin du mois, remplir mon frigo avec des produits de qualité (si mon salaire le permet), puis m’offrir les petits accessoires que mon univers me permet d’avoir. Voiture, smartphone, internet, gros pc, écran plat, hifi. Si je veux me distinguer de la masse, je peux investir dans des choses plus culturelle : tableau (reproduction ou oeuvre d’inconnu pour les motiver à persévérer), livres, cinéma indépendant blabla….

On est loin de la question existentielle que se posent d’autre peuple dont j’utilise pourtant les ressources naturelle ou ouvrière. Savoir non pas si le frigo sera plein, mais si le supermarché aura garni ses rayons, et si oui, à quel prix. Savoir si un raid n’aura pas lieu pour me trancher la tête sous prétexte que je n’aurais pas la bonne religion/orientation sexuelle/orientation politique. Savoir si ce soir j’aurais du courant pour me chauffer ou s’il faudra que je sorte mes trois bâches plastique.

Pour la petite anecdote, je suis en train de psychodélirer suite à la lecture de l’article concernant la libération des otages français au Mali. Bonne nouvelle en soi, même si entaché maintenant d’un doute quand au paiement d’une rançon par un état français qui avait pourtant déclaré ne plus faire dans le distributeur de billet humain.
Dans l’article, on découvre qu’un assistant présidentiel au Niger avait aidé pour les négociations. Super. En fin d’article on découvre que ce même assistant est aussi à la tête d’une exploitation d’uranium qui aimerait bien voir son contrat renouvelé auprès d’Areva. Cela explique mieux son soudain élan humanitaire (rire).

Maintenant, pris d’une curiosité toujours aussi masochiste, je suis pris de curiosité, je cherche Niger sur le web. Ok, je sais, wikipedia n’est pas fiable blabla mais au moins ses sources sont indiqués :

Les plus importantes ressources naturelles du Niger sont l’or, le fer, le charbon, l’uranium et le pétrole.

Puis la ligne en dessous :

le Programme des Nations unies pour le développement a considéré le Niger comme le pays le moins développé au monde dans son rapport annuel

Il y a un truc que je comprend pas là. Pétrole, uranium, or… mais bref, lisons plus bas :

Sans l’aide internationale, émanant de coopérations gouvernementales ou d’ONG, le pays ne pourrait pas subvenir aux besoins de sa population. Bien que le Niger soit l’un des plus importants producteurs d’uranium au monde, il figure dans les derniers de la planète en matière de développement humain

Je ne vais pas copier coller l’ensemble de la partie économie du wiki. Faites-vous plaisir ici

En gros, l’état nous vends ses ressources à nous, pendant que leur population subit des famines et sont abreuvées par le bon vouloir des causes humanitaires du moment.

On dirait Avatar, accouplé en levrette avec Hunger Games, usant d’un préservatif lubrifié à la sauce South Park.

Et on s’étonne que nos pays “occidentaux” soient diabolisés, nos drapeaux brûlés.

J’aimerai tant dire “et si on arrêtait de donner du blé à moudre aux extrémistes de tout poil ?”

Et si on arrêtait d’attendre que tout pète comme dans un bon vieux film hollywoodien, où les populaces vont se soulever contre le méchant oppresseur après la énième mort d’un enfant par une famine/raid/maladie/bombe/missile ?

Et si on arrêtait d’alimenter cette chaudière en haine et en violence pour éviter que nos enfants aient un jour une bombe sous leur siége en allant à l’école ou au boulot ?

Brrr… heureusement que je suis au fond de ma chaise, c’est tellement plus facile de réfléchir…

Monde de merde…

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s